Le conseil du mois


Conseil n°141 décembre 2018

Chasse gardée

Paraphrasant le dicton qui dit que « la guerre est une chose trop importante pour n’être confiée qu’aux militaires », nous dirons que la communication ne doit pas être déléguée aveuglément aux publicitaires car elle dispense l’image de l’entreprise sur son marché et bien souvent c’est elle qui fournira les munitions indispensables à sa profitabilité (les prospects). La communication doit rester le domaine réservé du chef d’entreprise.

Conseil n°140 novembre 2018

Propreté des chantiers

La propreté de vos constructions est un vecteur d’image et de notoriété qui contribue à votre performance commerciale. C’est une question de qualité de fabrication, d’image de marque, ou tout simplement de confort de travail. Le nettoyage efficace et continu garantit en outre la valeur de votre bien et évite que les voisins ne voient votre site comme dépotoir. Elle rassure les clients, les prospects (qui visitent, que vous le vouliez ou non, hors votre présence) et contribue à la réussite de l’entreprise.
La solution passe par un tableau de bord des SAV à réaliser, permettant un suivi efficace et simple. Déterminez pour chaque intervention un délai et prévoyez un indicateur simple qui « clignote » lorsqu’il est dépassé.

Conseil n°139 octobre 2018

Pensez à rémunérer systématiquement le parrainage

Nous remarquons parfois que le nombre de chèques rémunérant les parrainages est notoirement inférieur à celui des indications recensées par ce biais. Cela veut dire que certains parrains n’ont pas été récompensés en général pour des problèmes d’information entre le service commercial et la comptabilité. Dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner que les parrains qui n’ont pas toujours le réflexe de réclamer ne se découragent.
Pour encore plus d’efficacité, le commercial remettra le chèque en main propre agrémenté d’une « bonne bouteille » pour pouvoir échanger librement … et engranger de nouveaux parrainages.